Rencontre avec Jean Mouttapa
Patrice van Eersel : Depuis des siècles, on a écrit sur Jésus à foison ; qu’avez-vous cherché de nouveau avec cette encyclopédie ?
Jean Mouttapa : Les recherches scientifiques ont beaucoup avancé, depuis quelques décennies, sur le milieu social, politique et religieux qui fut celui de Jésus. Les historiens ont aussi travaillé sur la date (tardive !) et les conditions dans lesquelles furent rédigés les Evangiles. Et les exégètes ont développé des méthodes fiables pour décrypter le sens de ces textes. Notre unique ambition a été de mettre à la portée d’un large public ces savoirs aujourd'hui bien établis : pour les chrétiens, l’intérêt est évident, car il s’agit de mieux comprendre leurs textes fondateurs ! Et pour les non-croyants — qui gardent souvent une attirance intacte pour le personnage de Jésus —, nous leur offrons là, au lieu des « révélations » tapageuses qu’on leur propose régulièrement, une information sérieuse sans aucune intention prosélyte.
Patrice van Eersel : Vous avez réuni un véritable cénacle d’experts. Le choix a dû être cornélien !
Jean Mouttapa : Pas du tout ! Vous savez, il existe une communauté scientifique internationale autour de ces sujets, dans laquelle le directeur d’ouvrage, Joseph Doré, est une personnalité connue et reconnue. Il n’a donc pas eu beaucoup de mal à repérer et fédérer les compétences en France et dans six autres pays.
Patrice van Eersel : Tout ce que l’on sait de Jésus nous vient de quatre Evangiles, qui constituent quatre points de vue différents...
Jean Mouttapa : Oui, ils diffèrent par la date de leur rédaction, par les communautés auxquelles ils s’adressent, et surtout par l’intention spirituelle des rédacteurs. Parfois même leurs contradictions sont insolubles ! Mais ces divergences ne sont pas gênantes dès lors qu’on a compris que les évangélistes ne se veulent absolument pas historiens. Au contraire, elles sont passionnantes à déchiffrer, et il faut lire chacun de ces récits dans l’« intertextualité » qu’il entretient avec les trois autres, mais aussi avec l’Ancien Testament, avec les textes dits apocryphes ou même la littérature profane de l’époque.
Patrice van Eersel : Au final, votre regard a-t-il changé sur l’homme Jésus ou sur la figure christique ?
Jean Mouttapa : J’ai compris justement que les deux étaient indissociables ! Il fut un temps où, par volonté rationaliste, on voulait séparer le « Jésus de l’histoire » du « Christ de la foi ». Mais on comprend maintenant que l’on ne peut approcher la personne de Jésus que par des récits dans lesquels son identité (humaine ou humano-divine) est déjà en question. Il restera donc éternellement un mystère, qui nous interroge sur notre propre identité.
Jésus
Prix : 55 €
ajouter Jésus de  au panier
 
Description
Jésus


pages
Résumé
Une centaine d'auteurs biblistes, historiens, philosophes, théologiens, psychanalystes, écrivains, chrétiens, juifs, musulmans, agnostiques, athées, issus de sept pays ; huit cent pages ; deux cents illustrations en couleurs ; trois ans de travail acharné... Une telle oeuvre collective sur la figure...