Nos livres pour – Prendre soin de soi – Se soigner – Méditer – Se connaître – S’éveiller – Bien se nourrir – Communiquer – Écologie – S’éduquer – Se relaxer – Produits Bio

Paiement 100 % sécurisé
Rechercher par
Vous êtes ici :  Accueil > Dossiers

Zoom sur le bilan de vie


Interview audio de Perla Servan-Schreiber


   
Ce que la vie m'a appris de Perla Servan-Schreiber
Prix : 14,90 €
ajouter Ce que la vie m'a appris de Perla Servan-Schreiber au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Ce que la vie m'a appris
Perla Servan-Schreiber

208 pages
Résumé
Voici un petit livre touchant de vérité : à soixante-treize ans, l'auteure s'y dévoile comme jamais. Elle nous parle de sa vie quotidienne, de son passé et de ce qu'il lui a enseigné, de son futur envisagé sereinement et de ses espoirs lucides. Elle ne nous cache rien, ni de son cancer du sein, surmonté,...

Zoom sur la transcommunication


Interview audio de Evelyn Elsaesser


   
Quand les défunts viennent à nous de Evelyn Elsaesser
Prix : 18 €
ajouter Quand les défunts viennent à nous de Evelyn Elsaesser au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Quand les défunts viennent à nous
Evelyn Elsaesser

228 pages
Résumé
Voilà quarante ans que des chercheurs (psychiatres, psychologues, cardiologues, biologistes, sociologues) ont fondé I.A.N.D.S. (Association internationale pour l'étude des expériences de mort imminente). Les plus connus sont Raymond Moody et Kenneth Ring, et la coordinatrice pour l'Europe est Evelyn...

Espérer qu'un visage s'éclaire dans le noir


Interview - Rencontre avec Christian Bobin
Patrice van Eersel : Un bruit de balançoire est fait de lettres. Mais un livre n’est-il pas toujours une lettre à quelqu’un ?
Christian Bobin : Mon premier tout petit livre était déjà une lettre. Adressée à qui ? Peut-être à moi… Avec le temps, j’ai appris qu’écrire, c’était chercher quelqu’un dans le noir, attendre un écho dans les ténèbres du monde. Pour prendre une autre image — puisque mon infirmité est de ne penser et vivre que par images —, le principe de l’écriture est celui de la petite marchande d’allumettes, qui les craque une à une dans l’espérance que cela éclairera un visage face au sien.
Patrice van Eersel : Pourquoi serait-ce une infirmité ?
Christian Bobin (sourire) : Ce n’est ni vrai ni faux. Quand un sens s’atrophie, un autre se développe — les aveugles entendent même un sourire ! Je pense que mon goût des images est venu d’une chose qui me manquait pour avoir une vie stable dans ce monde. Mais cela a fait naître autre chose, qui a pris la forme de ces grappes d’images. Mais la poésie, ce n’est pas pour faire joli. C’est une impulsion, un élan du printemps dans le langage. C’est donc la chose la plus précieuse qui soit, la médecine absolue.
Patrice van Eersel : Le poète japonais Ryokan hante votre livre…
Christian Bobin : Je l’ai rencontré peu à peu, assez tard. Les livres, comme les gens, arrivent à leur heure. Je le connaissais de loin, mais c’était une rumeur, un nom qui fane dans un dictionnaire. Puis la vie, les épreuves et aussi les enchantements m’ont amené à lire des textes orientaux, des poètes japonais ou chinois, des demi-fous, et j’ai été touché par celui qu’on appelait « le moine enfant », autant par sa vie que par sa parole. Les Japonais le considèrent comme leur saint François d’Assise. La lecture de Ryokan m’a rendu heureux. Etant heureux, j’ai eu envie de vivre, et pour moi, vivre passe par écrire et m’adresser à d’autres et chercher quelqu’un dans le monde.
Patrice van Eersel : Plusieurs fois, dans ce livre, vous vous dédoublez. Une partie de vous part ailleurs, pour écrire ou voyager, votre main droite, par exemple…
Christian Bobin : J’écris toujours à la main, et ma main est très heureuse. Ma pensée vient tard, d’un pas très lent. Ce n’est pas la première invitée. Le premier invité est une sorte de joie, d’énergie, de danse des atomes des doigts, du corps, du cerveau, mais aussi de la chaise où je suis assis, des atomes du pré que je vois par la fenêtre, et tous ces atomes se mélangent. Je suis en moi, clôturé par un songe, mais aussi au dehors, parce que le songe peut envahir tout l’Univers et je ne fais plus guère de distinction entre le brin d’herbe, le bois de la table et ce qu’on appelle « moi », de façon incertaine.

Lire la suite


Un bruit de balançoire de Christian Bobin
Prix : 19 €
ajouter Un bruit de balançoire de Christian Bobin au panier
 
Description
Un bruit de balançoire
Christian Bobin

112 pages
Résumé
Le nouveau livre de Christian Bobin est très réussi. Dès que vous l'ouvrez, vous vous sentez « chez Bobin » - du fait de cette grande écriture penchée, qui apparaît sur la couverture et les six premières pages de l'ouvrage, écriture reconnaissable entre toutes, parce que ce poète ne peut s'exprimer...

Pour pacifier et aimer tendrement le monde


Interview - Rencontre avec Thich Nhat Hanh
Patrice van Eersel : Jadis, la guerre a rendu votre pratique de la compassion plus profonde. Pourrons-nous un jour nous passer de la guerre et devenir compatissants malgré tout ?
Thich Nhat Hanh : La nature de la guerre est surtout de nous transformer en ennemis ! Des gens qui ne se sont jamais rencontrés s’entretuent, créant d’immenses souffrances. Je n’accepte pas le concept de « guerre pour la paix », ni de « guerre juste », tout comme je ne peux accepter les concepts d’« esclavage juste », de « haine juste » ou de « racisme juste ». Au cours des guerres successives au Viêtnam, mes amis et moi nous sommes toujours déclarés neutres. Nous n’avions pas d’ennemis et ne prenions parti pour personne. J’aspire au plus profond de mon cœur à faire en sorte qu’il n’y ait plus jamais de guerre.
Patrice van Eersel : La pratique de la méditation, qui se répand dans le monde, y contribuera-t-elle ?
Thich Nhat Hanh : Quand nous militons pour une cause, nous avons un profond désir de sauver le monde. Mais si nous ne maintenons pas un équilibre entre notre vie ordinaire et notre ressourcement, entre le travail, les relations affectives et la méditation, nous n’arriverons pas à grand-chose. Quand nous sommes en contact profond avec l’instant présent, nous contactons aussi le passé et l’avenir. Et si nous savons nous occuper de l’instant présent correctement, nous pouvons guérir le passé et préparer l’avenir. Contraint de m’exiler, j’ai appris que ma maison, mon pays, c’était la planète entière. Je ne limite pas mon amour à un lopin de terre en Asie, au Viêtnam. J’ai connu de nombreuses guérisons grâce à cette vision profonde. Votre amour doit embrasser toute la Terre.
Patrice van Eersel : Aujourd’hui, les déséquilibres écologiques provoqués par nos activités menacent notre existence. Que faire ?
Thich Nhat Hanh : Au supermarché, nous devons apprendre à consommer de telle sorte que la compassion reste toujours présente dans notre cœur. Certains produits sont très toxiques, d’autres ont été fabriqués par des enfants qui n’ont pas la chance d’aller à l’école. En pratiquant la consommation en pleine conscience, nous pouvons nous guérir, guérir notre société et guérir la Terre. Et puis, chaque village, chaque quartier ou communauté devrait avoir un petit parc, un lieu calme, tranquille et beau, où les familles pourraient venir s’asseoir ensemble pour s’offrir mutuellement paix et tranquillité. Dans ce parc, vous pourriez planter des arbres que vous auriez envie d’admirer et de soigner. Vous pourriez créer un joli chemin de méditation marchée, avec des endroits où les gens pourraient s’asseoir et rester là, sans avoir à parler ni à faire quoi que ce soit. Si vous savez faire ça, alors il y aura du bonheur entre vous.

Lire la suite


La Terre est ma demeure de Thich Nhat Hanh
Prix : 15 €
ajouter La Terre est ma demeure de Thich Nhat Hanh au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
La Terre est ma demeure
Thich Nhat Hanh

264 pages
Résumé
Aujourd'hui, les maîtres spirituels ne manquent pas, venus de toutes les traditions. Mais peu sont aussi humains que Thich Nhat Hanh, aussi sensibles, et même aussi tendres - osons le mot. Le maître zen n'a pas son pareil pour nous faire saisir à quel point la spiritualité passe par les plus petits...

Zoom sur la sagesse amérindienne


écouter un extrait
Né en 1936 près de Carcassonne, Henri Gougaud fut le premier, en France, à réhabiliter les contes, dans les années 70. Pour lui, nul doute : le conte est la plus ancienne forme d’échange culturel entre les humains. Romancier, chanteur, poète, homme de radio, il est aujourd’hui le plus fameux des conteurs français. Grand amoureux de la vie sous ses meilleurs aspects, il nous fait découvrir ici une femme peu ordinaire, qui appartient à une culture d’avant la modernité et nous apporte, à nous modernes, une nourriture spirituelle essentielle.

Lire la suite


Interview audio de Henri Gougaud


   
Kalawaya, Churla, chamane bolivienne de Henri Gougaud
Prix : 16 €
ajouter Kalawaya, Churla, chamane bolivienne de Henri Gougaud au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Kalawaya, Churla, chamane bolivienne
Henri Gougaud

144 pages
Résumé
Durant trois ans, l'auteur s'est entretenu avec une chamane bolivienne aymara, Churla. Au fil des longs entretiens qu'il eut avec elle, il a décidé de nous raconter sa vie et de nous transmettre son enseignement, comme il l'a fait en son temps avec Luis Ansa dans les Sept plumes de l'Aigle. Churla...

Zoom sur la cohérence cardiaque


écouter un extrait
Patrick Drouot est un physicien qui s’est beaucoup intéressé aux régressions dans les vies antérieures et aux hypothèses de réincarnation. Spécialiste des états « d'expansion de conscience », il a accompagné des milliers de personnes dans le déploiement de leur existence. Fondateur de l’institut Physique et conscience, il mène depuis plusieurs années des recherches qui l’ont peu à peu amené à devenir thérapeute. C’est dans ce cadre qu’il s’est particulièrement intéressé aux effets bénéfiques de la Cohérence cardiaque.

Lire la suite


Interview audio de Patrick Drouot


   
Le Guide pratique de la cohérence cardiaque de Marie BORREL - Patrick DROUOT
Prix : 19,90 €
ajouter Le Guide pratique de la cohérence cardiaque de Marie BORREL - Patrick DROUOT au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Le Guide pratique de la cohérence cardiaque
Marie BORREL - Patrick DROUOT

224 pages
Résumé
Désormais, nous savons que notre ventre fonctionne avec son propre cerveau et que celui-ci joue un rôle majeur dans notre vie. Il en va de même pour notre coeur. Lui aussi a ses neurones, dont on découvre l'importance cruciale. Que tous ces « réseaux d'intelligence » doivent être mis en cohérence,...

Un grand Théoricien reconnaît l’immortalité


Interview - Rencontre avec Ervin Laszlo
Patrice van Eersel : Votre nouveau livre condense toute une vie de recherches !
Ervin Laszlo : Je n’aurais jamais osé l’écrire sans la base scientifique très solide dont je cite une partie des références, qui renvoient à mes publications précédentes, ainsi qu’à cinquante ans de recherches, notamment en physique quantique et en théorie de l’information.
Patrice van Eersel : Bien qu’utilisant des découvertes récentes, vous avez tenu à conserver le très ancien mot indien d’« akasha ».
Ervin Laszlo : Le concept d’akasha a près de 5000 ans. (...) Je trouve fantastique qu’il corresponde aussi bien aux concepts de notre physique quantique. Il s’agit, là aussi, d’une sorte de « champ vibratoire » contenant, si je puis dire, la totalité de l’information de toutes les expériences vécues par tous les êtres du cosmos. C’est donc une mémoire universelle.
Patrice van Eersel : Est-ce pour cela qu’il peut arriver que nous nous souvenions de toute notre vie depuis la naissance ?
Ervin Laszlo : Notre propre mémoire n’est en effet pas « contenue » dans nos réseaux neuronaux. Ces derniers ne « produisent » pas notre conscience, ils ne peuvent que la « capter » ou, pour user d’un langage informatique, y « accéder ». De la même façon que, grâce à votre ordinateur, vous pouvez accéder à un site Internet, votre cerveau peut accéder à sa mémoire personnelle — mais aussi, éventuellement, à des pans plus grands de la mémoire cosmique.
Patrice van Eersel : La conscience de chacun de nous serait un fragment d’une conscience universelle ?
Ervin Laszlo : Le modèle qui nous sert à nous figurer cette résonance entre les parties et le Tout est l’holographie. Vous savez que chaque fragment d’un hologramme permet de retrouver la totalité de ce qu’il représente. (...) Il est remarquable qu’il corresponde si bien à ce qu’avaient imaginé de grands mystiques, des milliers d’années avant nous. Que ce soit par la voie scientifique ou par la voie mystique, tous nous disent que la conscience survit à la mort du corps, parce qu’elle appartient à un ordre qui transcende l’espace-temps.
Patrice van Eersel : Pratiquez-vous la méditation ?
Ervin Laszlo : Je vous parle depuis ma maison de Toscane, sur une colline qui fut étrusque, avec une vue magnifique sur une vallée travaillée par des paysans depuis cinq mille ans. J’ai construit là un petit oratoire, avec un Bouddha. Je m’y retire souvent l’après-midi ou le soir, pour regarder tranquillement la nuit tomber et entrer dans un état de conscience qui m’aide à me « brancher » sur ce qui me dépasse infiniment.

Lire la suite


Nous sommes donc immortels de Anthony Peake - Ervin Laszlo
Prix : 21,90 €
ajouter Nous sommes donc immortels de Anthony Peake - Ervin Laszlo au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Nous sommes donc immortels
Anthony Peake - Ervin Laszlo

224 pages
Résumé
Ce livre est une pierre blanche sur le chemin de quiconque se trouve en quête de vérité. Un grand épistémologue s'y engage sur le terrain spirituel, et ce qu'il avance a de quoi nous emplir de joie. Théoricien de renom, collaborateur des plus grands physiciens, Ervin Laszlo nous dit que les témoignages...

La joie de l’âme retrouvée soigne tous les maux


Interview - Rencontre avec Annick de Souzenelle
Patrice van Eersel : Nos maladies seraient des expressions des inaccomplissements qui, en nous, cherchent avec fureur à s’accomplir ?
Annick de Souzenelle : Inaccomplis, nous le sommes ! Pourtant, n’importe quel humain contient, dans les profondeurs de son « noyau divin », les énergies nécessaires à son accomplissement, ainsi que toutes les informations concernant celui-ci. C’est ce qu’indique le mot hébreu Bassar, qui désigne aussi bien le corps que le « noyau » fondateur de l’Homme, scellé par Dieu au fond de nous. L’important est de voir qu’il n’y a aucune discontinuité entre notre corps et ce noyau divin informateur. Nous pouvons nous mettre à l’écoute de ce dernier et œuvrer à intégrer en nous ces énergies, car nous sommes aimés par le Seigneur.

Patrice van Eersel : La fièvre serait due à un feu intérieur encore prisonnier de notre inconscient ?
Annick de Souzenelle : L’Homme contribue à ce que se construise en lui l’Arbre de la Connaissance. Mais s’il est sourd à cette information, il devient l’esclave des énergies qu’il contient et leur violence le rend malade et le détruit, comme elle détruit le monde. Si l’Arbre ne se construit pas en nous, le corps de l’Homme (ou le corps social) se délabre. La fièvre (ou la guerre) est déclenchée par le court-circuit des énergies non intégrées, qui deviennent alors des démons. Pour les transformer en amour, il faut savoir passer de la « lutte contre » à la « lutte avec », comme Jacob avec l’ange !

Patrice van Eersel : Notre monde est-il autant malade d’intellectualisme que de pulsions animales aveugles ?
Annick de Souzenelle : L’anthropologue Marcel Jousse qualifiait d’« algébrosé » l’intellectuel brillant qui ne vit pas ce qu’il dit. N’ayant pas appris à écouter l’information que tient en secret son noyau fondateur, cet intellectuel a compensé son infirmité par le développement d’une prodigieuse intelligence, qui l’a amené à la connaissance par la seule voie de l’école. Or les grands maîtres de cette voie, enivrante mais extérieure, n’en sont pas moins restés esclaves de leurs animaux intérieurs. (...)

Patrice van Eersel : Est-ce pour échapper à la maladie que Jésus nous invite à trouver une verticalité, donc une cohérence ?
Annick de Souzenelle : La maladie qui tient l’Homme couché révèle que son âme reste esclave d’un animal de sa jungle. Lorsque le Christ descend dans cette jungle pour y nommer l’énergie sauvage, responsable de la maladie, et l’intégrer au corps du malade, celui-ci se redresse. Jésus lui dit : « Debout ! », ou « Va dans ta maison ! » — sa maison intérieure —, ou « Déploie tes ailes ! », l’invitant ainsi à une deuxième naissance.

Lire la suite


Comment accepter le changement de Jacques Marcout
Prix : 18 €
ajouter Comment accepter le changement de Jacques Marcout au panier
 
Description
Comment accepter le changement
Jacques Marcout

256 pages
Résumé
Le constat de départ de Jacques Marcout est que nous traversons une période de grande crise, donc de grand changement. Que l'on observe les choses du point de vue de l'astrologie, de la géopolitique, de l'économie, des technologies de la communication ou de la sociologie des moeurs, la planète Terre...

Zoom sur la communication avec les disparus


écouter un extrait
Médium depuis son enfance – comme l’une de ses grands-mères –, Geneviève Delpech est la veuve du chanteur Michel Delpech, avec qui elle vivait depuis 1985. Née dans une famille d’artistes – elle est la fille d'un peintre et d'une organiste –, elle a étudié aux Beaux-arts de Caen. Depuis quelques années, elle montre au public sa peinture… qui est désormais influencée par les communications qu’elle reçoit de feu son mari, pour notre plus grand émerveillement.

Lire la suite


Interview audio de Geneviève Delpech


   
Te retrouver de Geneviève Delpech
Prix : 17,95 €
ajouter Te retrouver de Geneviève Delpech au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
Te retrouver
Geneviève Delpech

224 pages
Résumé
La beauté de ce nouveau livre de la veuve de Michel Delpech- après Le Don d'ailleurs -, c'est qu'il nous emmène vers la spiritualité à petits pas. D'abord, il est surtout question, au sein d'un monde de stars, de prémonitions, de télépathie, de voyance ou d'apparitions. Geneviève « voit » des choses...

Zoom sur la Kabbale


lire ou télécharger un extrait en pdf
écouter un extrait

Assistant d’édition, ancien chargé de séminaire au Centre d’études juives de l’EHESS (Ecole des hautes études en sciences sociales) et à l'INALCO (Institut national des langues orientales, Julien Darmon enseigne le Talmud à la Yéchiva des étudiants de Paris et le midrach au Centre Fleg. Spécialiste des littératures rabbiniques auxquelles il a consacré de nombreux articles, il a notamment traduit le commentaire du Malbim sur le Cantique des cantiques. Son nouveau livre, L’Esprit de la Kabbale, aborde une question passionnante et intrigante : en principe, seuls les initiés sont censés pouvoir lire ce texte secret…

Lire la suite


Interview audio de Julien Darmon


   
L'Esprit de la Kabbale de Julien Darmon
Prix : 19 €
ajouter L'Esprit de la Kabbale de Julien Darmon au panier
Je gagne 1 Point-Cadeau
Description
L'Esprit de la Kabbale
Julien Darmon

256 pages
Résumé
L'entreprise de Julien Darmon est aussi passionnante qu'audacieuse. A l'origine, la Kabbale est non seulement strictement réservée aux Juifs, mais juste à ceux qui ont l'érudition nécessaire pour entrer dans le saint des saints de l'enseignement hébraïque et accéder à son ésotérisme, son grand secret....