Un hosanna sans fin

Jean d'Ormesson

Ouvrage posthume plein de gaieté et d'espérance, cet hosanna sans fin peut se lire comme le testament de l'illustre académicien. Une dernière fois, Jean d'Ormesson tente de répondre à cette question : « Que fais-je là ? ». Avec ce chant d'amour, il nous invite à rêver et à croire pour tenter à notre tour de percer le mystère.

144 pages |  | Format: 0x0

TX GLM#xA;« Où étions-nous avant de naître ? Rien de plus simple : nulle part. Où serons-nous après notre mort ? Rien de plus clair : là où, dans le silence et la paix de l'éternité, nous étions avant de naître. C'est-à-dire, à nouveau nulle part. » Ne sommes-nous donc que le fruit du hasard ? Jean d'Ormesson repousse catégoriquement cette option. Car il y a Dieu, « quelque chose d'énigmatique qui est très haut au-dessus de moi et dont je suis la créature et le jouet ». Et le fait qu'il y ait Dieu signifie que notre vie, avec son alternance de bonheurs et de malheurs, de joies et de souffrances, a un sens. « Je crois en Dieu parce que je me fais une idée de Dieu dont je me demande d'où elle pourrait bien venir s'il n'y avait pas de Dieu. » Testament de l'illustre académicien, Un hosanna sans fin est aussi un chant d'amour et d'espoir.

Haut de page