Le corps n'oublie rien

Bessel van der Kolk

Le psychiatre Bessel van der Kolk est l'un des grands spécialistes du stress post-traumatique. Professeur de psychiatrie à la Boston University, il raconte comment il a fondé, à la fin des années 1970, le Trauma Center de Boston, qui est devenu une référence internationale. Les victimes des traumatismes lourds sont les vétérans de guerre, les enfants abusés, les femmes battues ou violées, les victimes d'attentats… d'autant plus nombreux que, souvent, eux-mêmes ne peuvent s'empêcher ensuite de se comporter violemment avec leur entourage, étendant le trauma à d'autres. Tout se passe comme si, pour eux, le temps s'était arrêté. Leurs muscles, leurs nerfs, leurs hormones ne cessent de se battre sur le mode « survie » contre une adversité devenue fantôme. Au début, l'auteur a cru que les molécules du type Prozac étaient la solution. Puis il a compris son erreur : il ne faut surtout pas gommer les émotions, mais réussir à les traverser. Aujourd'hui, son centre utilise le yoga, la méditation, l'EMDR, le neurofeedback, le théâtre. Et Bessel van der Kolk n'hésite pas à le dire : ce que les traumatisés doivent être invités à réapprendre, avec compassion, n'est rien d'autre que la force de l'amour, sans lequel aucune relation n'est possible. Un livre bouleversant. Lire la suite

592 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 150x220

Chapeau

Citation presse

Haut de page