Jardins spirituels

Anne Ducrocq

Les jardins, à la frontière de la nature et de la société, furent les premiers signes de civilisation de l'homme sédentaire. C'est en Mésopotamie et en Perse que l'on a retrouvé les vestiges des plus anciens vers le IIIe millénaire avant Jésus-Christ. Toutes les traditions ont fait du jardin « un maître de sagesse et le lieu du bonheur » - jardin de l'Eden, jardin du Cantique des cantiques. Le jardin est inséparable du sacré : la nature ainsi magnifiée est assimilée au paradis. Rome s'est préoccupé de l'art des jardins de grâce et d'harmonie où l'homme et la nature concluaient une alliance durable. Le jardin de l'Extrême-Orient représente « le monde en petit », mais c'est aussi une invitation à la restauration de l'état originel de l'être – jardins chinois ou jardins zen japonais. Pour les mystiques, le jardin symbolise le centre le plus intime de l'âme – cloître des monastères, jardins clos des maisons musulmanes. Lire la suite

224 pages | Reliure cartonnée | Format: 210x280

Chapeau

Citation presse

Haut de page