Le Syndrome d'imposture

Elisabeth Cadoche - Anne de Montarlot

Si le sexisme est aujourd'hui dénoncé haut et fort dans notre société, il est un phénomène plus subtil, plus sournois : l'intériorisation du sexisme chez les femmes. Et de cette intériorisation découle un problème psychologique aujourd'hui clairement identifié : le syndrome d'imposture. C'est, en quelque sorte, le paroxysme du manque de confiance en soi, comme l'ont défini, dans les années 1970, deux psychologues américaines. Avec ce syndrome, le manque de confiance en soi est si ancré, si fondamental dans la construction de l'identité sociale – notamment professionnelle – de la personne que celle-ci est habitée par la crainte que ne soit révélée, démasquée même, son « incompétence ». Et plus la personne réussit, plus elle doute : la perte de confiance en soi se nourrit, ironiquement, des succès remportés. Après avoir expliqué ce phénomène, ses origines (historiques, sociétales, familiales) et ses mécanismes psychiques, cet ouvrage donne des clés pour le surmonter, tout en acceptant ses failles et en se respectant vraiment. Lire la suite

290 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 155x225

La confiance en soi n'est pas monolithique
Il existe des disparités de confiance selon différents domaines : on peut être très confiant pour soulever des fonds auprès d'investisseurs mais l'être beaucoup moins au milieu d'un cocktail où l'on ne connaît pas grand-monde. Cela étant, lorsqu'on possède un certain niveau de confiance en soi, l'inconnu est un peu moins terrifiant, car on sait que l'on s'en sortira vivant sans craindre le ridicule, l'humiliation ou le rejet.

Haut de page