Les évangiles comme on ne les a jamais lus 

Et si nous ne connaissions pas le vrai Jésus ?

Pour vivre pleinement notre capacité créatrice, nous devons accepter d’être bousculé par la vie. L’acceptez-vous ? » Exemple : si la figure du Christ vous importe, comment prenez-vous l’idée que Jésus préférait les femmes ? Sans doute aimait-il tous ses congénères, mais les relations qu’il tissa avec les femmes étaient incroyablement plus profondes, plus riches, plus adultes que celles qu’il eut avec les hommes. Directrice du magazine Témoignage Chrétien, cofondatrice du Comité de la jupe et de la Conférence des baptisés de France, qui défendent respectivement les droits des femmes et des laïcs dans l’Église, Christine Pedotti est à la fois catholique et féministe. Ces deux engagements ne sont pas toujours compatibles – c’est le moins qu’on puisse dire ! Elle a donc décidé « d’aller y voir de plus près ». Et ce qu’elle a découvert, en étudiant les textes sous cet angle, l’a littéralement éberluée. « Jésus, dit-elle, a des rapports bien plus profonds avec des femmes qu’avec ses propres disciples, je pense notamment à la Samaritaine, qui est un des plus grands dialogues théologiques de son enseignement ! » Dans d’autres épisodes, ce sont des femmes qui – carrément – disent à Jésus qui il est… et il l’accepte ! – alors que les hommes qui l’entourent ne cessent de lui demander : « Mais qui es-tu ? » Bref, relisez les Évangiles… et soyez stupéfait(e) à votre tour.

Haut de page